jeudi 24 juillet 2014

[Cinéma] L’homme qu’on aimait trop, de André Téchiné

L’homme qu’on aimait trop
de André Téchiné
(France, 2012)

Sortie le 16 juillet 2014



Après « La fille du RER », André Téchiné poursuit sa métaphore sur les transports en commun avec « L’homme [qu’on ai] métro », nouvelle adaptation d’un fait divers inspiré de l’affaire Agnelet, jeune avocat soupçonné d’avoir tué une riche héritière tombée folle amoureuse de lui… Si le casting royal du film fait forcément son effet (Catherine Deneuve et Adèle Haenel sont épatantes !), on se laisse aussi emporter par cette histoire d’où dépassent quelques aspérités et ambiguïtés, qui auront certainement convaincu le cinéaste de s’aventurer dans ce projet. Si le portrait de la fille Le Roux est intrigant (amoureuse et suicidaire), celui de Maurice Agnelet reste troublant (honnête dans les sentiments qu’il ne porte pas à celle qui l’aime, sans doute malhonnête dans sa vénalité, mais un sentiment d’indécision demeure quant à sa culpabilité). Reste que le film souffre quelques longueurs et que la mise en scène écope de certaines lourdeurs : on a bien compris que la jeune femme était restée une enfant, de là à multiplier les gros plans sur une photo d’elle en petite danseuse, ça finit par lasser… Après le très moyen « Impardonnables », on espère que Téchiné saura très vite reprendre du poil de la bête !

Autres films d'André Téchiné :
Impardonnables (2011)
Les témoins (2007)

2 commentaires:

  1. Un bon film mais qui manque clairement d'audace. Le fait de travailler avec la famille Le Roux a sans doute cloisonner la vision de Téchiné... 2/4

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Phil, le film aurait été très réussi si Téchiné avait terminé juste au moment où Agnès Le Roux disparait. La suite (avec le procèes) est inutile voire ratée et c'est dommage. Bonne
    journée.

    RépondreSupprimer